« Les acquéreur.e.s d’un bien immobilier qui souscrivent un emprunt ont évidemment le réflexe de rechercher la meilleure solution de financement. Pour ce faire elles/ils sollicitent une ou plusieurs banques ou s’adressent à un courtier en crédit professionnel qui fera cette recherche à leur place. Le critère objectif de choix objectif reste le taux d’intérêt du crédit. Un prêt à 3% est logiquement plus intéressant qu’un prêt à 3,5%. Pourtant, les choses ne sont pas toujours aussi simples : il ne faut pas oublier dans l’étude certains éléments qui entrent en ligne de compte dans le coût global d’un financement et qui sont loin d’être accessoires ». Laurent FERMELI.

> Il s’agit notamment de l’assurance de prêt qui est souscrite aujourd’hui par 85% des emprunteur.e.s auprès de la banque alors qu’elle est rarement la plus compétitive et de moins en moins souvent la plus couvrante.

Les banques sont en effet en situation d’oligopole sur ce produit qui est extrêmement rentable pour elles. Souvent pressé.e.s, les client.e.s des établissements bancaires souscrivent sans se poser de question et sans être toujours informé.e.s de la possibilité d’aller chercher une meilleure solution ailleurs, déconnectée du prêt bancaire.

Les tarifs sont donc – et depuis des années - maintenus à des niveaux élevés.

> Les pouvoirs publics se sont pourtant saisis du sujet avec la Loi Lagarde de septembre 2010 qui permet à l’emprunteur.e de choisir le contrat d’assurance de prêt de son choix si celui-ci propose le même type de garantie que le contrat groupe de la banque. Plus récemment, la Loi Hamon sur la consommation de mars 2014 a introduit la possibilité pour l’emprunteur.e de résilier le contrat d’assurance emprunteur.e souscrit auprès de la banque dans les 12 mois qui suivent la signature de l’offre de prêt.

L’impact, est loin d d’être marginal sur le coût global du crédit. Dans le cadre des travaux préparatoires de la Loi Hamon sur le sujet, les experts ont estimé que l’assurance emprunteur.e pouvait représenter jusqu’à 1/3 du coût total du crédit.

L’exemple chiffré qui figure dans le document édité par le ministère de l’Economie évalue le gain de pouvoir d’achat pour un.e emprunteur.e qui choisirait une assurance de prêt déléguée à 9 000 € pour un emprunt de 300 000 € sur 2O ans. Au total, 200 M€ par an pourrait ainsi être rendu au consommateur par cette mesure.

> Au-delà de l’aspect purement économique, contrairement à l’idée répandue par les banques, les contrats d’assurance de prêt délégués peuvent aussi proposer des couvertures plus intéressantes et plus couvrantes. •  L’irrévocabilité du tarif et des garanties est devenue la norme pour les contrats délégués : vous êtes couvert.e.s quels que soient les changements qui interviennent dans votre vie pendant la durée du contrat sans que vous ayez à prévenir la compagnie et sans modification du tarif.

• De même pour le type d’indemnisation en cas d’arrêt de travail : les contrats délégués proposent la prise en charge de la totalité de l’échéance d’emprunt là ou de nombreux contrats groupe de banque ne couvrent qu’une perte de revenu.

• Pour les personnes présentant des difficultés pour s’assurer et notamment pour les emprunteur.e.s avec des antécédents médicaux, il est fortement recommandé de s’adresser en amont à une compagnie extérieure à la banque pour pouvoir mener à bien son projet. Les compagnies qui assurent les banques sont très restrictives et les refus d’assurance fréquents.

Pour trouver la solution d’assurance de prêt qui correspond le mieux à son profil, on peut soit s’informer sur internet à travers les comparateurs ou les sites spécialisés ou s’adresser à un courtier professionnel qui pourra vous orienter au mieux.

à propos de HODEVA : http://www.hodeva.com/

 

10 raisons de préférer HODEVA pour l'assurance de prêt> un contrat de dernière génération une acceptation par toutes les banques une tarification compétitive 3 critères uniquement pour tarifer une simplicité de mise en oeuvre à chaque étape  une écoute et une disponibilité permanentes une réactivité maximale dans la réponse une sélection médicale efficace avec un taux d'acceptation élevé un interlocuteur dédié à votre service une irrévocabilité du tarif et des garanties